Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog Montagne (alpinisme, ski de rando, escalade) & voyages


Parc Sajama & Volcan Parinacota

Publié par Laurent sur 4 Octobre 2014, 15:56pm

Catégories : #Voyages

Après une journée à Uyuni on devait prendre le train de nuit Uyuni- rujo puis l'agence Alaya se chargeait d'organisait le transfert de Orujo à Sajama. Arrivés à la gare à minuit on nous apprend qu'il n'y a pas de train suite à un problème de locomotive, du coup retour à l'hôtel et départ à 08h00 du mat finalement. Tout notre programme est décalé et on arrive assez tard à Sajama après 08h00 de train et 4h00 de route dont la fin sous une pluie battante. Normalement on devait monter au camp de base le soir même mais bien sur avec la pluie tout le programme est décalé. Le lendemain au réveil, la pluie a cessé mais on voit qu'il a neigé assez bas et les nuages accrochent encore les sommets, on distingue le volcan Sajama par intermittence mais le Parinacota et son volcan jumeau restent accrochés. On fait une balade jusqu'au eaux chaudes (36/37°) qui sont super agréables : on peut se baigner à plus de 4000m.

DSC00898-1 DSC00902 DSC00905-1 DSC03191

Ensuite on a hésité un bon moment à monter au camp de base du Parinacota en jeep et dormir sous tente pour faire l'ascension comme prévu par l'agence Alaya ou bien rester dormir à Sajama, prendre une jeep dans la nuit pour monter au camp de base et faire l'ascension à la journée. Avantage de la première solution: une nuit à 5000 m pour s'acclimater / inconvénients: une nuit difficile et il fait froid sous tente.

Avantage de la deuxième option: on dort confort dans la vallée mais par contre on s'acclimate moins bien. On a choisit la 2ème solution...

On part donc dans la nuit vers 1h00 du mat, après deux heures de route on lassie la jeep un peu avant le camp de base et on part dans la nuit. Il fait très froid, et le vent se lève. C'est un sentier peu difficile cailloux avec de la neige. Cécile a un rythme assez lent dès le départ et souffre un peu du froid, de la fatigue et de l'altitude. Le lever du soleil est magique malgré le vent et la sensation de froid intense (on monte avec la doudoune, mouffles, chaufferettes) alors qu'on est pourtant pas dans la saison la plus froide qui est plutôt Juillet Aout...

DSC00908-1 DSC00909-1

Je me sens plus en forme qu'au Licancabur et au bout d'un moment je laisse Cécile avec le guide et décide de passer devant. Il n'y a personne d'autres sur la montagne et aux alentours , on est début Octobre, la saison touche à sa fin & les conditions météos les jours d'avant n'étaient pas terribles (neige). Au bout d'un moment vers  08h30 Cécile décide de redescendre  avec le guide elle en a marre, a froid et ne sens pas d'aller au sommet.

Je continue seul assez confiant, remonte la pente sous les pénitents et attaque les pénitents. Et là je cale d'un coup, je m'enfonce hésite sur quel et le meilleur moyen de passer sans se fatiguer. J'ai du remonter 250m de déniv en 1h30, j'ai l'impression que le temps s'arrête et que j'ai besoin de me reposer tous les 5 pas, la fatigue me tombe dessus d'un seul coup. Je m'en veux un peu d'être à la ramasse dans une pauvre pente de neige à 30°...et me dis que l'altitude c'est pas pour moi...
Le bout de la pente est pourtant là tout proche ça m'énerve, je suis sur de n'être pas si loin de ce sommet pourtant facile techniquement.

DSC00914-1 DSC00915-1 DSC00920 DSC00921 DSC00922

A 09h45 je déclare le but, en effet Cécile est le guide sont descendus depuis une bonne heure et on doit retrouver l'équipe de notre agence Alaya (chauffeur, cuisinier) qui nous attend à Sajama avant 13h00/14h00 pour revenir sur la Paz le jour même. Du coup je prends le décision de descendre un peu dépité alors que le sommet est proche mais bon plus la motiv de continuer (il devait rester 50-70m de pénitents? je devais être à un peu plus de 6000m dur d'évaluer et d 'être bien lucide). Finalement descente bien plus rapide que la montée, en deux heures et arrivée vers 11h45 à la voiture & 1h45 plus tard à Sajama.

De retour avec notre guide local (qui tient aussi les deux petites maison de hobbits derrière très confortables ou on a dormi)

DSC03209 DSC03210 DSC03219

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents